En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Un patrimoine musical

"LA GIGNACOISE" de Christian PEZZA 

Partition pour piano parue aux Editions Henry Lemoine (2007)

la gignacoise couverture.JPG

Christian Pezza, musicien et compositeur, est directeur du conservatoire et centre culturel d'Etréchy (91). Il  est diplômé de la Schola Cantorum et de l’Ecole Normale de Musique de Paris. Compositeur, il est  édité chez  H. Lemoine, R. Martin et A. Zurfluh. Christian Pezza est président-fondateur de nombreux concours, dont : Piano Steinway & Sons, Violon et Violoncelle Vatelot / Rampal, Harpe Salvi… Président de l’association « Le Parnasse », il est à l’origine de nombreux échanges culturels entre la Chine, l’Algérie, les Antilles, etc…

Ce musicien compositeur a passé ses vacances à Gignac pendant plusieurs années. Il a dédié à ses hôtes Micheline et René Marchand cette partition écrite pour ses élèves du Conservatoire d'Etrechy.

la gignacoise dedicace.JPG

La Gignacoise
Paroles et musique : Marcel-Eugène Labroue, janvier 2003

Couplet 1

C’est un pays de causse de genièvre et d’amour
C’est un pays de truffes de lumière et d’amis
C’est un havre de paix aux confins du Quercy
Qui fait plaisir à ceux qui aiment bien la vie

Refrain 1

C’est une longue histoire
Qui fait vibrer nos sens
Et dans leurs yeux qui brillent
C’est l’accueil qui vous grise
Le village qui danse
Et qui sourit

Couplet 2

Les événements heureux comme ceux qui sont tristes
Forgent les points communs de leurs identités
Les mains qui se rejoignent unissent le destin
Du cortège des gens qui aiment à vivre ensemble

Refrain 1

Autour du feu de Saint Jean
Sous la voûte étoilée
Tous les gens se rassemblent
Pour faire la fête ensemble
En sachant que demain
Certains seront là-bas

Couplet 3

Les cigales qui chantent à l’ombre du tilleul
Les cloches qui résonnent à l’oreille des cœurs
Les chênes rabougris tourmentés lumineux
Sont l’âme attendrie des gens de ce pays

Refrain 1

C’est une longue histoire
Qui fait vibrer nos sens
Et dans leurs yeux qui brillent
C’est l’accueil qui vous grise
Le village qui danse
Et qui sourit

Refrain 3

C’est une longue histoire
Qui fait vibrer nos sens
Et dans leurs yeux qui brillent
C’est l’accueil qui vous grise
C’est à GIGNAC ici
Que l’on trouve la vie

Vent folet vent fòlor
Paroles et musique : Marcel-Eugène Labroue, mars 2006

Prononcer Vén foulè vén folour
Traduction : Vent qui tourbillonne, vent fou

chemin costelade 1970.jpg

Sur le chemin du moulin
Lo vent folet m’a dich aqueste matin

[Prononcer  Lou vèn foulè mo di oquèchté moti
Traduction : Le vent qui tourbillonne m’a dit ce matin]

Prends garde à toi ne te tourne pas la tête
Observe bien tout ce qui t’entoure [tous ceux qui t’entourent]

Sur le chemin du moulin
Regarde-toi dans l’eau du Touron
Pour te voir tel que tu es
Et savoir si tu es droit

Vent folet vent fòlor
Vent folet vent fòlor

Sur le chemin du moulin
Lo vent folet m’a dich aqueste matin
Nourris-toi de la différence des autres
Enrichis-toi de ce que tu as dans la tête

Sur le chemin du moulin
Entends le vent qui chante la chanson
Au bout du ciel là-haut sur le pech
 [au bout d’la route là-haut sur le pech]
Il te donne ta lumière
 [donnant du sens à ta vie]

Vent folet vent fòlor
Vent folet vent fòlor

Sur lo camin del molin
Lo vent folet m’a dich aqueste matin
Pren garda a tu ne te vira pas la testa
Druba tos èls sus çò que t’entora

[Prononcer : chu lou comi dèl mouli
  lou vèn foulé mo di oquechté moti
  prén gardo o tu né té viro pa lo tèchto
  drubo tojèl chu cho qué téntoura.
Traduction  
  Sur le chemin du Moulin
  Le vent qui tourbillonne m’a dit ce matin
  Prends garde à toi ne tourne pas la tête
  Ouvre tes yeux sur ce qui t’entoure.]

Sur lo camin del molin
Avisa te dins l’aiga del Toron
Per te veire tel que ses
E trobar se ses drech
[e ne pas oblidar d’ont venes]

[ Prononcer     
   chu lou comi dèl mouli
   ovijo té din laïgo del touroun
   per té veïre tèl qué ché
   é trobo ché ché dré
   (é né pa oublida doun vèné).
Traduction  
   Sur le chemin du Moulin
   Regarde-toi dans l’eau du Touron
   Pour te voir tel que tu es
   Et trouver si tu es droit
   (et ne pas oublier d’où tu viens).]

01 touron 1926.jpg

Vent folet vent fòlor
Vent folet vent fòlor

Sur le chemin du Moulin
Lo vent folet m’a dich aqueste matin

Prends garde à toi ne te tourne pas la tête
Observe bien tout ce qui t’entoure  [tous ceux qui t’entourent]
Sur le chemin du Moulin
Regarde-toi dans l’eau du Touron
Pour te voir tel que tu es
Et n’oublie pas d’où tu viens

02 touron1.JPG

Vent folet vent fòlor
Vent folet vent fòlor

20.JPG

Lors de l'inauguration du moulin à vent le 17 juin 2017, avec la chorale de Souillac :

DSC_7480.JPG

DSC_7474.JPG


Date de création : 17/10/2020 09:31
Catégorie : Un patrimoine nouveau -

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !