En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Autres curiosités architecturales

Le trou de guet, ancêtre du judas optique
                 

Les travaux de restauration ont souvent fait disparaître des détails architecturaux originaux. Autrefois on n’ouvrait pas la porte à n’importe qui : on s’assurait d’abord de l’identité du visiteur. Deux techniques étaient utilisées par les bâtisseurs :
                   
-    Le judas : petit trou creusé dans l’épaisseur du mur et orienté vers le portail de la cour. Il en reste un exemple dans le bourg de Gignac. Depuis le premier étage les habitants pouvaient ainsi voir qui se présentait à la porte du porche. Le trou percé en oblique a un diamètre de quelques centimètres et il est parfaitement orienté en direction du porche.

01 trou de guet interieur.JPG

Le trou de guet vu de l'intérieur

         
02 trou de guet exterieur.JPG

Le trou de guet vu de l'extérieur

- Le « fenestrou » : petite ouverture qui donnait sur l’espace qu’on voulait surveiller (la cour, l’entrée de la cour ou encore un champ).
Un exemple bien connu des Anciens Gignacois, celui de la Maison Delbos dans le bourg : Elie Delbos était mort en 1939. Son fils était mort pendant la guerre 1914-1918. Son épouse vivait seule dans cette maison. On l’appelait « la Delbose ».  Elle surveillait ses champs depuis sa cuisine par un trou de guet. Elle utilisait une longue-vue… Quand elle voyait quelqu’un entrer dans son champ ou son pré, elle sortait en criant, en hurlant. Et les jeunes s’amusaient à la provoquer.
                          

- La cachette

- Citerne sculptée

- La cave du curé

- Croix murales


Date de création : 27/04/2021 17:35
Catégorie : -