Ouverture du moulin

Lundi 15 août 2022
à partir de 14 h

 

moulin_ailes.jpg

Mise en place des voiles
Toit tourné ailes face au vent
Démonstrations de mouture
Ouverture de la maison du meunier

Tarifs : Adultes : 3 €
Donateurs : gratuit
Enfants : gratuit

 

UN PATRIMOINE À DÉCOUVRIR ET À PROTÉGER

     moulin.jpg laquique.jpg P3E.jpg bourg.jpg

Four de La Sotte

Les travaux reprennent

du 22 au 28 août

P1260875-2.jpg

La reconstruction débute avec S. Heurtevent (entreprise Range Cailloux)

Tous les volontaires sont bienvenus.

Pour nous contacter cliquez ici


Plus d'infos en cliquant sur ce lien

APPEL AUX DONS Restauration des vitraux des églises de Gignac et Saint-Bonnet

L'association Lo Patrimòni a proposé à la mairie de Gignac de prendre à sa charge intégralement les frais de restauration des vitraux des églises de Gignac et de Saint-Bonnet (Devis 2022 : 6 650,53 € TTC) et les travaux de restitution d'un encadrement en pierre avec volet bois intérieur au 1er étage de la tour de guet (projet 2023, devis en attente).
Cette Association Gignacoise de sauvegarde et de protection du patrimoine culturel local, reconnue d'intérêt général, lance un appel aux dons. Les donateurs bénéficieront d'une réduction de l'impôt sur le Revenu à hauteur de 66 %. Les demandes de subventions sont en cours, mais leur montant ne couvrira qu'une partie des frais.

- Télécharger le Bon de souscription (disponible à la bibliothèque, à la mairie, sur la table à l'entrée de l'église de Gignac et auprès des bénévoles de l'association)

- Informations sur les vitraux des églises de Gignac et Saint-Bonnet

- Informations sur les travaux à réaliser

- Suivi des travaux

 
     1 St Augustin.JPG 3 St Joseph.JPG 4 Ste elisabeth.jpg 10 ange gardien.JPG 10 Sacre coeur.JPG10_Sacree_coeur.JPG 11 nativite.JPG 14 figures geométriques.JPG 15 lumiere divine.JPG 16 rosace.JPG
 

Les 6 dernières nouvelles

 Travaux du four de La Sotte - le 09/08/2022 10:36 par LoPatrimoni

Les travaux reprendront du 22 au 26 août en présence de Sébastien Heurtevent (Entreprise Range-Cailloux).
Si vous avez du temps libre pendant cette semaine, votre aide sera bienvenue.

 
Il y a de la végétation (du lierre) qui persiste sur le mur du four. Il faudra essayer de l'éliminer.

P1080148.jpg

L'ancienne sole doit être démontée, ainsi que les restes du mur de façade qui sera rebâti.

P1080149.jpg

Il a fallu démonter totalement le mur sud du fournil pour extraire les racines du figuier sauvage qui mettait tout l'édifice en péril. Il va falloir creuser une tranchée pour refaire une fondation.

P1080151.jpg

Sébastien va entamer la reconstruction du mur nord du fournil. Vous pourrez participer en amenant les pierres.

P1080153.jpg

Plus de détails sur les travaux dans les jours à venir.
A suivre...

Lire la suite


ATELIER "CAFÉ RÉPARATION" - le 02/08/2022 09:35 par CAMR

SAMEDI 6 AOÛT DE 9 H À 12 H

ATELIER "CAFÉ RÉPARATION"

DANS LA SALLE DES ASSOCIATIONS (SOUS LA SALLE DES FÊTES)

---

Ateliercafereparation.JPG

Lire la suite


Une colonne de 32 camions allemands précédée et suivie de blindés remonte vers le Nord. Elle quitte Souillac vers 18 h 30 et tombe sur une première embuscade à La Chapelle-Auzac, puis sur une seconde à Teyssilhac. Environ 250 fantassins allemands composaient le convoi.
Témoignage de Georges Fougerouse, "sous-lieutenant Georges" (recueilli en 2007)
J’étais sous les ordres du commandant Ajax (QG au château des Meynades, près de Baladou). C’est moi qui ai relevé les corps le soir. Si j’avais été leur chef, je les aurais pas placés là. Noël Marceau a été enterré aux Quatre-Routes, son frère avait été tué 15 jours plus tôt.
Témoignage de René (ou Louis) Parazines, chef de groupe FFI
A un croisement situé non loin de Cressensac, le maquis Roméo, d’une douzaine d’hommes, se posta assez imprudemment dans un maigre bosquet qui dominait quelque peu la route et engagea le combat : il ne s’était aucunement soucié des conditions dans lesquelles pourrait s’effectuer le repli. Les Allemands, exaspérés, mirent pied à terre et foncèrent sur les maquisards qui s’enfuirent à travers friches et vignes, tout en continuant à tirer. L’engagement dura quelque vingt minutes, puis les maquisards rompirent le combat, laissant sur le terrain quatre des leurs.
Témoignages recueillis auprès des voisins
Les maquisards avaient été placés dans une petite carrière à gauche de la route qui conduit à Gignac. Il y avait alors quelques arbres maigrichons. Ils devaient tirer quand les camions sortiraient du virage au niveau des Fraux. Ils s'attendaient à deux ou trois camions, mais c'est la colonne blindée qui apparaît. Ils n'ont eu aucune possibilité de repli, la zone derrière eux était à découvert. Cette erreur de stratégie a été fatale à Dufour Armand, Fiacre Eugène, Gauffre Lucien et Marceau Noël.
Pierre Laval des Genestes chargeait le blé sur un terrain appartenant à la famille Gauchet. Il était à la fourche avec Albert Gauchet. Dans un premier temps il a refusé de se cacher : "J'ai fait la guerre de 14 et j'ai pas peur des bosches !" Quand les échanges sont devenus très nourris, il a bien dû se replier derrière un mur : une chenillette s'est détachée de la colonne et est venue le fusiller.
Ces quatre jeunes logeaient chez Paul Gauchet, aux Fraux. Ce jour-là ils étaient au café à Gignac. On leur demande de monter l'embuscade, passent chez Paul Brunerie à Montagnac où ils boivent un café, puis choisissent un poste près du croisement de Teyssilhac. D'où étaient-ils ?  L'un des quatre était de Cajarc, un autre, Noël Marceau, des Quatre-Routes, le troisième de Dordogne. Le quatrième, Armand Dufour, était originaire du Nord.

romeo.JPG
Armand Dufour, dit Roméo
né le 21 juillet 1924
à Aubencheuf-au-Bac (Nord)
tué le 29 juillet 1944

 romeromartel.jpg
Section FTP de Roger Lefort basée à Leygonie, à la Combe del Roc et aux Fraux
et qui a eu 4 tués et un blessé le 29 juillet 1944.
De gauche à droite : Breloque (Roger Lefort), Stalingrad, Julot, Louis, Roméo et Dédé

Pour honorer le sacrifice de ces quatre jeunes résistants, une stèle a été érigée à proximité immédiate du lieu où ils ont été tués. Tous les ans, fin juillet, une cérémonie a lieu devant ce Monument : une gerbe de fleurs est déposée et une minute de silence observée.  Tel a été le cas ce jeudi 28 juillet 2022.

Pour en savoir plus sur ces événements, cliquer sur ce lien

Lire la suite


Que sont devenues ces trois maisons caractéristiques de l'architecture des maisons Gignacoises ? Où se trouvaient-elles ? Ont-elles été détruites ? restaurées ? Si vous avez une idée, merci de répondre par mail (rubrique Nous contacter).

1955.jpg
Photo faite en 1955

Pigeonnier 1973.jpg
Pigeonnier en encorbellement sur faitage de grange (1973)

Maison avec lucarne fronton 1979.jpg
Maison avec lucarne fronton (1979)

Lire la suite


Non, ce ne sont pas des incendies qui touchent Gignac en ce mardi matin, mais les conséquences de ceux que subit la Gironde. Ce sont les vents d'ouest qui ramènent les fumées de Gironde sur le nord du Lot.  Météo France confirme que tout ceci est la conséquence des vents d’ouest qui poussent vers l'est les fumées des énormes incendies de Gironde. Le soleil est caché par les fumées, comme s'il y avait du brouillard. Si vous avez fait une photo, vous pouvez nous l'envoyer, nous la publierons!

Il est fortement conseillé de fermer les fenêtres. Mais aussi et surtout de ne pas pratiquer d'activités physiques en extérieur. Les enfants en bas âge ainsi que les personnes âgées ou en difficultés respiratoires doivent aussi, dans la mesure du possible, rester en intérieur.

fumée_Gironde.jpg

Lire la suite


Un linteau insolite à Nadaillac - le 18/07/2022 11:10 par lopatrimoni

En cette période de vacances, pourquoi ne pas faire un tour dans le bourg de Nadaillac ? Un joli village, bien préservé, bien mis en valeur. Et promenez-vous en levant la tête ! Un patrimoine ancien de grande qualité architecturale. Et regardez les linteaux ! On connaît bien la maison du Prince Noir dont la porte s'orne d'un linteau sculpté aux armes de Richard "Cœur de Lion", mais il y a aussi un linteau insolite du XIXe s. Aucun équivalent sur la commune de Gignac.

linteau_Nadaillac.JPG

Voilà un linteau particulièrement intéressant (Photo Martine Cessac) ! Aucune référence religieuse ou signes magiques (chose rare en 1844).
En fait, il s'agit d'une BD qui se lit de gauche à droite, une illustration du cycle de la vie (de la naissance à l'âge adulte) :
- Première image, à gauche : naissance d'une plante (motif végétal avec 3 feuilles stylisées qui émergent d'un pot.
- Deuxième image : représentation d'une horloge type horloge comtoise avec sa paire de poids et son cadran enfermés dans une caisse symbolisée par ses côtés droit et gauche. Le temps s'écoule, des semaines, des mois, le végétal grandit (2 feuilles finement sculptées placées au-dessus de l'horloge).
- Troisième sculpture : deux oiseaux (sans doute un coq et une poule) préparent leur nid (symboles du couple qui construit son propre nid, sa maison, en 1844.
- 4e sculpture : le végétal a grandi (plusieurs branches), symbole de la prospérité et de la fertilité. L'Arbre de vie revisité par le sculpteur.

Lire la suite