En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Nouvelles

Trois fauconneaux au balcon - le 21/06/2018 12:17 par bibliotheque

Comme chaque année, un couple de faucons crécerelles niche dans un trou de pigeonnier sur le Pech des Eoules. Cette année il y avait 5 oeufs et 3 fauconneaux sont nés voilà un mois. Dans 2 ou 3 jours ils vont prendre leur envol. A la sortie du nid, ils seront encore nourris dans le ciel de Gignac pendant 15 à 30 jours par les parents qui vont alors petit à petit cesser de les approvisionner pour qu'ils apprennent à chasser par eux-mêmes.

faucons crecerelles.JPG


Les populations sont en déclin presque partout. Auxiliaire précieux de l'agriculteur, le faucon crécerelle se nourrit de souris, mulots, campagnols et jeunes rats, mais aussi d'insectes et parfois de serpents, grenouilles et vers.
Biométrie
Taille : 39 cm
Envergure : 65 à 82 cm.
Poids : 154 à 314 g
Ce petit rapace possède une technique de chasse singulière grâce à son vol en surplace baptisé "en Saint-Esprit". Ses ailes fines et pointues déployées impriment un mouvement rapide et court face au vent. Sa longue queue dessine un éventail rabattu vers le bas. Sa tête penchée vers le sol, tourne inlassablement de gauche à droite. Comme suspendu par un fil dans le bleu du ciel, le faucon crécerelle chasse au-dessus d’une zone de culture, lieu privilégié puisque la végétation y est rare ou clairsemée. Le surplace caractéristique et unique qu’il effectue est appelé "vol en Saint-Esprit" en souvenir de la colombe de l’Evangile.  Soudain il plonge à une vitesse qui va de 50 à 60 km/h, ailes repliées le long du corps, pour saisir sa proie – un petit rongeur la plupart du temps – entre ses serres. Capable de distinguer les rayonnements ultraviolets, ce solitaire repère la marque urinaire de sa victime et peut ainsi évaluer la distance qui les sépare.

Lire la suite